5 raisons de tout plaquer pour (enfin) travailler dans ton univers passion

2 chiffres résument à eux seuls l’un des plus gros problèmes d’orientation professionnelle de notre société.

💠 40% 👉 le pourcentage de français qui veulent faire de leur passion leur métier.

💠 6% 👉 le pourcentage de français qui l’ont réellement fait 😨

Tout est dit.

Enfin non, je dirais plutôt que le constat est fait. Et qu’il faut maintenant arriver à faire sauter ces verrous invisibles qui empêchent encore visiblement plus d’un tiers d’entre nous de franchir le pas.

Est-ce qu’on ne serait pas en présence d’une petite croyance limitante comme on les aime ? Une croyance du style “C’est pas possible de vivre de sa passion, sinon tout le monde le ferait” ou encore “C’est certain que je vais perdre ma passion pour XXX si jamais je bosse dans cet univers

Chez BOOST, on est convaincu que non seulement c’est possible, mais que tu te dois à toi-même de tenter l’aventure. Ou au moins de te poser sérieusement la question.

Alors pour t’aider à franchir ce fameux pas (ou t’aider à prendre conscience de tous les bénéfices que tu en retires si tu l’as déjà franchi), on a réuni le 💠TOP 5 des raisons de tout plaquer pour (enfin) travailler dans ton univers passion.

Prêt.e ? Go 👇

1️⃣ Passion = épanouissement.

Si l’environnement autour de toi te passionne, tu as beaucoup plus de chances de t’y épanouir et d’aimer l’univers dans lequel tu vas évoluer. Il n’y a pas que les éleveurs de bébés tigres qui peuvent dire “en fait j’aime tellement ce que je fais que je n’ai pas l’impression de travailler”. Le but même de te rapprocher de ta passion, c’est de dépasser le stade du “je dois aller travailler”. Tout simplement parce que ton job ne sera plus une contrainte, mais une manière de t’épanouir et donc de t’accomplir.

2️⃣ Passion = performance.

Cela paraît évident, une personne passionnée par son quotidien est plus performante qu’une personne dénuée de tout intérêt pour son job. Mais au-delà de l’évidence, il y a 2 chercheurs qui ont démontré scientifiquement cette corrélation entre passion et performance. En 2008, Vallerand a montré qu’une personne passionnée allait naturellement beaucoup plus apprécier son job, mais surtout y consacrerait naturellement plus de temps et d’énergie. De son côté, Baumeister avait prouvé en 2003 que le fait d’être passionné par son job, entraînait une hausse de l’estime de soi et par là-même, le besoin d’être encore plus performant.e au travail. Combine les 2 et tu obtiendras ce qui ressemble à un sacré cercle vertueux.

https://miro.medium.com/max/1400/0*q2P7nCak4QzCfaIA.gif
Le cercle vertueux Passion / Performance

3️⃣ Passion = mission.

Il y a de plus en plus d’entreprises qui ont une raison d’être, un but ultime poursuivi. C’est une tendance qui prend de l’ampleur et heureusement!Bonne nouvelle, dans les univers passion, les entreprises sont beaucoup plus fréquemment animées par une raison d’être. Et travailler pour une entreprise qui a une raison d’être, c’est toujours plus stimulant. Surtout si cette raison d’être t’anime également. Cela signifie que que tu n’y es pas pour faire du contrôle de gestion ou du marketing. Tu y es par exemple pour faciliter l’accès à la musique, pour utiliser le sport comme accélérateur de changements dans la société, etc… De quoi se lever facilement le matin quoi !

4️⃣ Passion = alignement.

On parle beaucoup de l’alignement entre la vie personnelle, la vie professionnelle etc.. Chez BOOST on ne croit pas à la séparation des 2, tout simplement parce que les 2 sont réunies dans ce qu’on appelle le projet de vie. Et un projet de vie a toujours un versant pro et un versant perso. S’ils sont indissociables, c’est parce qu’ils doivent être cohérents. Si tu as une passion, en faire ton métier peut être une manière de réunir ces 2 aspects et être un élément fondateur de ton projet de vie. A méditer ;)

5️⃣ Passion = absence de regrets.

Combien de personnes consacrent leur vie à un univers qui les intéresse, mais sans plus ? Si tu veux éviter de te réveiller un jour avec des regrets, le plus simple est de tenter ta chance. Et de voir si ça te plait, concrètement. Plutôt que de te dire un jour “je me demande ce que ça aurait donné si j’avais fait une carrière dans le sport”. En sachant que rien n’est définitif donc faire un tour dans l’industrie qui te passionne ne t’empêchera jamais de changer par la suite. Si tu n’es pas convaincu.e, je te renvoie vers le 💠 TOP 5 des réflexes à avoir pour valoriser ton profil dans n’importe quelle industrie.

Et maintenant ? Si tu as déjà fait le choix de travailler dans ton univers passion, j’espère que ça t’a conforté dans cette excellente décision. Si tu n’as pas encore osé faire ce choix, peut-être que tu viens de commencer ce long chemin qu’est la transition professionnelle 😉

Dans les 2 cas, merci d’avoir lu jusqu’ici et si tu veux plus d’infos sur comment t’y prendre, tu sais où me trouver.

A bientôt !

JB, co-founder de BOOST